Départementales dans le Nord et le Pas-de-Calais: le RN en tête, mais en recul par rapport à 2015

Départementales dans le Nord et le Pas-de-Calais: le RN en tête, mais en recul par rapport à 2015

Le Rassemblement national est arrivé au premier tour des élections départementales dans le Nord et le Pas-de-Calais. Mais la fête de Marine Le Pen a diminué par rapport à 2015.

Les électeurs ont également voté dimanche pour les élections départementales. Si Xavier Bertrand était largement en tête aux élections régionales dans les Hauts-de-France, le Rassemblement national rattrape les divisions dans le Nord et le Pas-de-Calais, mais avec moins d’avance que lors du scrutin précédent en 2015.

Le Rassemblement National en repli

Le Rassemblement National en repli

Au Nord, le RN a remporté 23,11% des suffrages exprimés, un point de plus que la liste syndicale de droite. Mais le parti de Marine Le Pen est en tête dans moins de cantons que lors des précédentes élections divisionnaires en 2015. A l’époque, il arrivait en tête dans 20 cantons, contre quatre dimanche.

Même constat du côté du Pas-de-Calais. Le RN, avec 29,23 % des suffrages exprimés, devance ses adversaires au niveau départemental. Mais il ne vient d’abord que dans trois cantons, contre 21 en 2015.

Marine Le Pen, en position de force à l’issue du premier tour dans le canton de Hénin-Beaumont-2 avec 61,09 % des voies, devra passer par le second tour dans l’espoir d’être réélue. En effet, le vote qui a rassemblé sa liste, qu’elle mène en binôme avec Steeve Briois, maire de Hénin-Beaumont, n’a pas dépassé le seuil des 25 % d’abstentionnistes. Dans ce canton, 66,44% des votants ne sont pas déplacés pour voter.

Point commun avec les régionales: l’abstention

Point commun avec les régionales: l'abstention

Pour Tristan Haute, professeur et chercheur en Sciences politiques à l’Université de Picardie, « on retrouve la même logique que les régions ». Il note également que la gauche et la droite « résistent » et estime que ces deux franges politiques peuvent « retenir les états-majors départementaux Nord et Pas-de-Calais ».

Le taux d’abstention était également très élevé lors de cette élection, avec 69,61 % dans la division Nord et 64,81 % dans le Pas-de-Calais.